Library à traduire E-mail Site Map Links
frenchspanishportuguese
Site Search by KeyWord
Full Text
Page translated in :


à traduire

à traduire

à traduire

à traduire




Espace Formateurs
Supports d'intervention  

 

 
 

TEXTES DE REFERENCE

 
Politique de santé publique

Programme national de lutte contre le VIH/SIDA et les IST (2005-2008).
Le plan national de lutte contre le VIH/sida décidé en 2001 arrivant à terme, les orientations pour les années à venir s’appuient sur les évolutions épidémiologiques et scientifiques et sur le bilan de l’action publique menée en application du plan 2001-2004. Les orientations stratégiques élaborées avec la contribution des patients, des associations, des professionnels sanitaires et sociaux, des administrations constituent le cadre de référence pour la mise en œuvre au niveau national et local
nécessitant l’implication et la mobilisation de tous les acteurs concernés. La lutte contre le VIH/sida reconnue « grande cause nationale 2005 » par le Premier Ministre et inscrite dans la loi relative à la politique de santé publique du 9 août 2004 est une priorité de santé publique. Le champ du programme est élargi par rapport au précédent. En effet, dans un objectif de cohérence, les orientations en matière d’infections sexuellement transmissibles sont intégrées dans un programme unique VIH/sida et IST pour la période 2005-2008.
I texte complet 2,1 Mo I

Programme national de lutte contre le VIH en direction des étrangers migrants vivant en France 2004/2006. Ministère de la Santé et de la Protection sociale, Direction Générale de la santé, Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins. Mise en ligne : Octobre 2004 I texte complet 727 Ko I

Plan national hépatites virales C et B (2002/2005) : Actualisation et renforcement des mesures de lutte contre l'hépatite C (en France) 2002 I synthèse I texte complet I

 
Epidémiologie VIH / Hépatites
& IST

Infections sexuellement transmissibles et VIH : les comportements à risque toujours d'actualité ! [numéro thématique]. BEH n° 25 / 2006 (20 juin.)
I
texte complet I sommaire I

2006 - Rapport sur l’épidémie mondiale de SIDA
ONUSIDA. (version française, mai 2006)
I accès aux chapitres I

Le point sur l'épidémie de SIDA. Rapport spécial sur la prévention du VIH - Décembre 2005. ONUSIDA/OMS. I texte complet 4,9 Mo I lien onusida I

Infections sexuellement transmissibles et VIH : les partenaires sexuels sont-ils pris en charge en France. BEH n° 48 / 2005 (6 déc.) I texte complet I

Infection VIH-sida en France : vision d'ensemble et spécificités des départements français d'Amérique.
BEH n° 46/47 / 2005 (29 nov.) I texte complet I

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+, France, juin 2004. BEH n° 23 / 2005 (7 juin) I texte complet I

Surveillance de l’infection à VIH et du sida en France. Rapport n° 2 - Données au 31 mars 2004. Ed. InVS 2005 (mai.) I synthèse I rapport 1,9 Mo I

Les infections sexuellement transmissibles en 2003-2004 en France - Magid Herida, Alice Michel, Véronique Goulet. InVS I texte 38 Ko I

Surveillance de la syphilis en France métropolitaine 2000-2003 - E. Couturier, A. Michel, N. Dupin, M. Janier et les médecins participants au Réseau de surveillance de la syphilis. InVS 2003 (oct.)
I
texte complet 77 Ko I

Surveillance de la syphilis en France 2000-2002. Elisabeth Couturier, Alice Michel, Anne-Lise Basse-Guérineau, Caroline Semaille. Ed. InVS 2003 (oct.)

Alors que l’obligation de déclarer les maladies vénériennes était supprimée (juillet 2000), la résurgence de la syphilis fin 2001 a entraîné la mise en place d’un réseau de surveillance avec la participation de sites volontaires (dispensaires antivénériens, consultations hospitalières de dermato-vénéréologie, maladies infectieuses ou médecine interne et un réseau parisien de médecins de ville). Entre 2000 et 2002, le nombre de cas de syphilis a augmenté rapidement chaque année surtout en Ile-de-France mais aussi dans les autres régions et quel que soit le type de site. [....] Pour la première fois, un système de surveillance d’une IST en France associe données cliniques et comportementales.
...
I résumé I texte complet 1.69 Mo I

Estimation des taux de prévalence des anticorps anti-VHC et des marqueurs du virus de l'hépatite B chez les assurés sociaux du régime général de France métropolitaine, 2003-2004. CPAM, Cetaf, InVS - Janv. 2005 I rapport 314 Ko I

Sida et Hépatite C - Les chiffres clés. Mars 2003.
Les chiffres clés du sida et de l'hépatite C présentent régulièrement, sous une forme qui se veut claire et accessible les données relatives au Sida et à l'hépatite C en France. Ils décrivent en particulier les principales données de surveillance, l'activité hospitalière et les coûts inhérents à la prise en charge de ces deux pathologies. Cette neuvième édition souligne les évolutions majeures qui sont survenues ces dernières années.
I
texte complet I

Co-infection VIH - VHC à l'hôpital. Enquête nationale, juin 2001. Pascal Gouëzel, Dominique Salmon, Gilles Pialoux, Josiane Holstein, Elisabeth Delarocque-Astagneau. InVS, Coll. Enquêtes-études, avril 2002.

L’introduction des multithérapies a transformé le pronostic de l’infection à VIH. L’évolution vers le sida est retardée et la survie prolongée. Chez les patients coinfectés VIHVHC, on observe maintenant des complications spécifiques graves liées au VHC. Les objectifs de l’étude étaient d’estimer la proportion de patients VIH également séropositifs pour le VHC et de faire le point, en 2001, sur les prises en charge diagnostiques et thérapeutiques des hépatites chez les patients coinfectés.

I résumé I texte complet 807 Ko I

Dépistage VIH

Facteurs associés à une absence de dépistage avant le diagnostic du Sida, France 1994-2001. InVS 8 juillet 2002. I poster 21 Ko I

Centres de dépistage anonyme et gratuit : qui les fréquente et pourquoi ? InVS 8 juillet 2002.
I
poster 21 Ko I

Accident d'exposition sexuelle
(ou professionnelle) au VIH

Accidents d'exposition au risque de transmission du VIH. (1999). In :Rapport sur la prise en charge thérapeutique des personnes infectées par le VIH. (Recommandations du groupe d'experts, sous la direction du Pr Jean-François Delfraissy) (pp. 197-214). Editions Médecine-Sciences Flammarion
I texte complet 698 Ko I

Prise en charge
médico-psycho-sociale

La réduction des risques chez les usagers de drogue. Textes et circulaires (Source : Direction générale de la santé, Sous direction santé – société, Bureau des pratiques addictives). Février 2006.

La politique de réduction des risques en direction des usagers de drogue vise à prévenir la transmission des infections, la mortalité par surdose par injection de drogue intraveineuse et les dommages sociaux et psychologiques liés à la toxicomanie par des substances classées comme stupéfiants. Au cours de l’année 2006 une nouvelle catégorie d’établissement médico-social se met en place : les centres d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues (CAARUD).
I accès aux textes I

Prise en charge médico-psycho-sociale des migrants/étrangers en situation précaire. Guide pratique destiné aux professionnels. Ed. LE COMEDE, 2005 (440 p.)

Ce guide a été réalisé dans le cadre du programme national de prévention du VIH et des IST à destination des personnes migrantes. Au-delà de la prévention du VIH, la prise en charge de la santé des patients migrants/étrangers en situation précaire recouvre des situations très diverses : elle se fait de façon globale et donc, parfois, complexe. Salariés ou bénévoles, les professionnels de santé, ainsi que les professionnels du champ social et du champ administratif, sont des acteurs pivot dans cette prise en charge. Ce guide leur est donc dédié. S'appuyant sur l'expertise et l'expérience du Comede, il apporte des réponses concrètes aux questions que peut poser au quotidien la prise en charge d'un patient migrant/étranger en situation précaire , quel que soit son parcours en France. Pour cette version 2005, l'actualisation a porté sur l'ensemble des chapitres du guide, plus particulièrement sur le chapitre VIH et IST et le répertoire Île-de-France. Elle s'est également attachée à clarifier les définitions de certains mots utilisés couramment : étrangers, migrants, immigrants, réfugiés, demandeurs d'asile, sans-papiers.
I texte complet 6 076 Ko I accès aux chapitres I lien comede I

Prise en charge des personnes infectées par le VIH (Recommandation du groupe d'experts - Sous la direction du Professeur Jean-François Delfraissy) - Rapport 2004. Editions Médecine-Sciences Flammarion, 2004 (264 p.)

La prise en charge de l'infection par le VIH s'inscrit de plus en plus autour de la gestion du traitement d'une "maladie au long cours ". À côté de l'efficacité antivirale, les problèmes de tolérance, de toxicité et d'acceptabilité du traitement représentent un enjeu essentiel. Il en est de même pour les problèmes liés à la prévention, au dépistage et à la prise en charge en ville. Dans ce dossier figurent les rapports réalisés depuis 1999 par le Groupe d'Experts, sous la direction du Pr Delfraissy.
I
rapport complet 2004 698 Ko I rapport 2002 I

L'observance aux traitements contre le VIH/sida - mesures, déterminants, évolution. Ouvrage réalisé dans le cadre de l’action coordonnée 18-2 « contexte thérapeutique et prise en charge ». Coll. Sciences Sociales et Sida, Ed. ANRS, 2001 déc. (112 p.).

Cet ouvrage rassemble des travaux soutenus par l'ANRS sur l'observance, réalisés entre 1997 et 2001 par des chercheurs en sciences sociales et des cliniciens. L'ouvrage s'articule autour de quatre thèmes : la mesure de l'observance, ses déterminants psychologiques, sociaux et culturels, son dynamisme dans le temps et les méthodes d'intervention pour l'améliorer.
I texte complet 547 Ko I rapport I

Soins infirmiers

Soins infirmiers : normes de qualité. Guide du service de soins infirmiers. 2ème édition (septembre 2001).
Garantir aux soins infirmiers une qualité encore plus grande par la proposition de règles de bonnes pratiques tel est l'objet du guide "Normes de qualité pour la pratique des soins infirmiers".
Elaboré par un groupe de professionnels travaillant sous la responsabilité du Ministère de l'emploi et de la solidarité, cet ouvrage expose les normes qu'il est recommandé de mettre en œuvre depuis l'accueil de la personne malade à l'hôpital jusqu'à sa sortie.
I texte complet I

Rapports, études, recherches

Le recours tardif aux soins des personnes séropositives pour le VIH - Modalités d'accès et contextes socio-culturels. Rapport final Janvier 2006. Sous la responsabilité scientifique de Marcel Calvez. Ed. INVS, Département des maladies infectieuses, 2006 (112 p.).

L’efficacité des nouvelles combinaisons thérapeutiques a attiré l’attention sur la question de l’accès tardif aux soins des personnes séropositives. La recherche, menée dans le cadre des programmes de l’ANRS, vise à expliquer cet accès tardif du point de vue du patient en rapportant ses modalités d’accès aux soins à ses conditions sociales de vie et à son entourage relationnel. L’enquête RETARD a été menée auprès de 267 personnes séropositives qui ont engagé un suivi hospitalier régulier entre le 1er octobre 1997 et le 1er octobre 2003 et dont le taux de CD4 était inférieur à 350/mm3. La population étudiée se caractérise par un nombre élevé d’hommes et par le poids important des personnes nées à l’étranger, principalement en Afrique sub-saharienne. L’étude montre que l’accès tardif aux soins est un accès tardif au dépistage. Dans la diversité des modalités de l’accès tardif, deux profils émergent : le premier concerne des hommes contaminés par relations homosexuelles nés en France et intégrés dans des réseaux sociaux et professionnels, le second des femmes nées en Afrique sub-saharienne vivant dans des situations de précarité économique et sociale. S’ils ne résument pas la totalité de la population de l’étude, ces profils en tracent les pôles extrêmes. L’analyse s’intéresse aux profils sociaux et relationnels à partir desquels sont formulées des recommandations d’intervention publique.

I
texte complet 263 Ko I

Rapport sur la politique publique de prévention de l'infection à VIH en France métropolitaine. Recommandations pour une meilleure application de la politique publique de prévention de l'infection à VIH. Rapport et recommandations du Conseil National du Sida préparés par la Comission Prévention, adoptés en séance pleinière du 17 novembre 2005. I accès au texte 547 Ko I lien cns I

Premiers résultats de l’Enquête Presse Gay 2004
Ed. InVS & ANRS, 22 juin 2005.

Les enquêtes Presse Gay (EPG) permettent de suivre depuis 20 ans, l’évolution des modes de vie et les comportements préventifs des homo et bisexuels masculins lecteurs de la presse gay en administrant un auto-questionnaire diffusé dans des
revues identitaires. L’enquête Presse Gay 2000 a mis en évidence, pour la première fois depuis son
lancement en 1985, une dégradation des comportements préventifs que ce soit avec leurs partenaires stables ou occasionnels ainsi qu’une recrudescence des infections
sexuellement transmissibles (IST). Depuis en France, différents indicateurs décrivent un maintien des comportements
sexuels à risque dans la population homosexuelle masculine. [...] C’est dans ce contexte préoccupant, où l’ensemble des indicateurs semble converger vers une progression des comportements sexuels à risque parmi la population
homosexuelle masculine que l’Enquête Presse Gay 2004 a été réalisée par l’InVS avec le soutien scientifique et financier de l’Anrs. Nous décrirons, dans un premier temps, le profil socio-démographique des répondants, puis nous analyserons les comportements sexuels avec des partenaires occasionnels mis en perspective avec les Enquêtes Presse Gay de 1997 et 2000, puis nous établirons un état des lieux des IST parmi les répondants de l’enquête.
I texte complet 169 Ko I

Comment vit-on en France avec le VIH/sida ?
France Lert, Yolande Obadia et l'équipe de l'enquête Vespa. In : Population & Sociétés (INED), N ° 406, novembre 2004

Les traitements antirétroviraux ont fait du sida une maladie chronique. Dans les pays développés où ils sont disponibles depuis 1996, les personnes infectées par le VIH n’ont plus en permanence la menace d’une mort prochaine. Mais vivent-elles pour autant comme les autres? L’enquête «Vespa» a permis de savoir qui sont les personnes vivant avec le VIH/sida en France métropolitaine aujourd'hui, comment elles vivent et quels bouleversements l’infection a entraînés dans leur vie.

I
texte complet 120 Ko I

Les aides apportées aux personnes atteintes par l'infection à VIH-SIDA : une enquête auprès des patients des services de soins en Ile de France et en Province - Alpes - Côtes d'Azur (2002). In : Etudes et Résultats, n°203, Nov. 2002.

"L’enquête menée en 2001 par l’INSERM auprès des personnes atteintes de l’infection à VIH/Sida suivies à l’hôpital en Île-de-France et en Provence - Alpes - Côte d’Azur avait pour but d’appréhender les conditions d’insertion et le jugement porté par les patients sur leur prise en charge médicale, sociale et psychologique. (...) Comme pour d’autres maladies longues ou chroniques, la famille et le médecin en charge du VIH constituent les référents principaux pour les aides apportées au quotidien. Au regard de cette enquête, l’infection à VIH reste une maladie invalidante, mais dont les implications en termes d’insertion sociale doivent sans doute être repensées au regard de l’efficacité des multithérapies." I résumé 402 Ko I

« Données sur la situation sanitaire et sociale en France en 2005 » – Version Rapport de l'Annexe 1 au Projet de loi de financement de la Sécurité sociale. DREES, Ministère de l’Emploi, de la cohésion sociale et du logement, Ministère de la Santé et des solidarités

Les données sur la situation sanitaire et sociale en France en 2005 sont issues d'une annexe au projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS). Cet ouvrage collectif est réalisé par la Direction de la recherche, des études, de l'évaluations et des statistiques (Drees) et fournit, dans le contexte de la mise en œuvre de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique, des données sur le suivi des objectifs de santé publique, assortis de la liste des indicateurs quantitatifs qui seront régulièrement produits et analysés.
L'appréciation de l'état sanitaire de la France repose d'abord sur le suivi et l'analyse des données statistiques d'ensemble : espérance de vie, espérance de vie à 65 ans, espérance de vie sans incapacité, mortalité, mortalité prématurée et globale, années potentielles de vie perdues, ou encore santé perçue et recours aux soins qui sont la base des comparaisons internationales et servent à apprécier les performances d'ensemble du système de santé français. Ces données de cadrage sont complétées des données spécifiques aux principaux problèmes de santé présentés dans l'ouvrage.
Un panorama des établissements de santé, présente des données de cadrage relatives aux capacités d'accueil, à l'activité et aux personnels travaillant dans les établissements de santé, qu'ils soient publics ou privés. Sont également décrits l'activité des plateaux techniques (chirurgie, anesthésie, imagerie), certains éléments spécifiques à l'activité hospitalière (maternités, urgences, radiothérapie…) ainsi que la situation économique du secteur. I texte complet 2.91 Mo I

La santé en France 2002. Ministère délégué à la santé, Haut Comité de Santé Publique. La Documentation française, 2002.

La santé en France 2002 est le troisième rapport triennal établi par le Haut Comité de la santé publique depuis sa création en décembre 1991. Dans la continuité des rapports précédents, il dresse le bilan de l’état de santé de la population avec ses forces et ses faiblesses. Il propose par ailleurs une analyse critique du système de santé et fait des propositions pour en améliorer la performance. Il est le fruit d’un travail mené pendant dix-huit mois par les membres du HCSP et de nombreux experts extérieurs.
Il comporte cinq parties respectivement consacrées : aux données de résultats, aux inégalités et disparités de santé, à l’affectation des ressources dans le système de santé, à l’usager, acteur du système de santé, à l’analyse critique et prospective du système de santé, un avis sur les orientations stratégiques.
I
résumé 95 Ko I texte complet 2.37 Mo I

Le bénévolat. Revue française des affaires sociales
N° 4 – octobre-décembre 2002

Qu’est ce qu’un bénévole ? Pourquoi le devient-on (et le reste-t-on) ? Quelles sont les activités exercées bénévolement ? Qui s’engage dans ces activités ? Est-il possible de mesurer ce phénomène et comment ? Quelle est la rationalité économique ou sociologique sous jacente à ce type de comportement ?
Les articles rassemblés dans le dossier de ce numéro, explorent ces différentes questions sans volonté d’exhaustivité.
Les enquêtes et les recherches qui ont été déjà conduites, montrent l’hétérogénéité des motivations exprimées par les individus. Les domaines dans lesquels s’exerce le bénévolat, et les formes qu’il prend, présentent également des facettes multiples avec cependant une même orientation qui semble émerger : la professionnalisation des activités bénévoles. Les articles consacrés au volontariat aux États-Unis ou aux comparaisons européennes confirment le constat du caractère polymorphe du bénévolat. Hors dossier, on trouvera deux articles qui analysent des aspects tout à fait différents de la protection sociale. Le premier examine les mutations du régime de protection sociale des exploitants agricoles et le second explore les conséquences sur les régimes de retraite, de la jurisprudence de la Cour de justice des Communautés européennes en matière d’égalité de traitement hommes-femmes.
I accès au texte I

 
     
     
About Counseling VIH Publications Scientific comitte Copyright Sponsors Site Map E-mail
Copyright © 2002., "Counseling, Santé et développement" - All rights reserved
Web design : bleu citron - Best screen resolution : 800x600